À Gennevilliers, les femmes et les hommes du port

Le port de Gennevilliers est le premier port fluvial français et le second en Europe ! Mais derrière les tonnes de marchandises et les milliers de véhicules qui y transitent chaque jour, il y a des femmes et des hommes souvent méconnus. À l’occasion de l’émission spéciale que lui ont consacré jeudi 10 novembre les étudiants de deuxième année du master de journalisme de Gennevilliers, découvrez une série de reportages sur ces femmes et hommes :  l’histoire et l’importance sociale du port, ses lieux clés, et ses travailleurs. Partageons les coulisses de leurs métiers et de leurs vies, avec Lloyd Chéry, qui anime l’émission.

 

Le détail de l’émission :

 

Mélanie Chaouch et Élodie Taillade sont allées à la rencontre des employés de ce grand espace maritime.


Pour une balade dans l’espace portuaire de 386 hectares, entre les 6 bassins – les darses -, Lloyd Chéry a rencontré Pierre Apy. Cet historien amateur et ancien conseiller municipal présente, en voiture, l’histoire de cette plaque tournante de marchandises venues des quatre coins du monde.


L’activité industrielle est aussi source de réinsertion. Maxime Grimbert et Alexandre Foatelli se sont intéressés à une entreprise du réseau Envie, basé au port de Gennevilliers. Le réseau, créé en 1984, a depuis aidé 17 000 personnes.


Inlassablement, ils écument les canaux français, chargent et déchargent céréales, graves, agrégats, minerais et autres matières premières. Pour les mille mariniers qui exercent en France, le port de Gennevilliers est un point stratégique du transport de marchandises, et donc source de travail. Marine Raut et Thomas Le Hetet dressent le portrait de l’un d’entre eux.


Au cours d’intenses journées de travail, nombreux sont ceux qui cherchent un peu de repos sur le site. Au bistrot du centre de vie, ils échangent autour d’une consommation : la patronne les connaît tous par cœur ! L’occasion pour Laure Blachier et Nina Di Battista d’en apprendre davantage sur les manutentionnaires portuaires, moins organisés que les dockers, qui ont tout de même un rôle clé dans la liaison des marchandises entre la France et l’étranger.


Il est un organisme très célèbre implanté au port de Gennevilliers. La Banque alimentaire ouvre chaque année de nouvelles antennes pour lutter contre la précarité alimentaire, dans un pays qui compte entre 5 et 8 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté. Léa Sabourin et Clémentine Spiler ont cherché à comprendre comment fonctionne l’antenne de Gennevilliers.

 

AU GENERIQUE DE L’ÉMISSION :

Rédaction en chef : Anne Brunel

• Réalisation  : Bernadette Pasquier et Maxime Grimbert
• Les journalistes : Laure Blachier, Mélanie Chaouch, Nina Di Battista, Alexandre Foatelli, Maxime Grimbert, Thomas Le Hetet, Marine Raut, Léa Sabourin, Clémentine Spiler et Élodie Taillade
• Présentation : Lloyd Chéry
• Photos : Léa Sabourin
• Page internet :  Maxime Grimbert, Marine Raut et Alexandre Foatelli