• MÉDIAS EN SEINE

    Le festival des médias de demain

  • Journalisme et recherche

  • Banlieues parisiennes : Terres de Solidarité

  • Les Assises Internationales du journalisme de Tours 2018

    Sur Youtube
  • Émissions radiophoniques

  • Avec les master 1

  • Littérature du réel

  • Portrait d’un cannibale

  • Reportages vidéo

    Voir
  • Web et data

    Découvrir
  • Avec François Lepage

    Ecouter
  • …. C’est Chaud

    Immersion dans un pays sous tension

    Lire
  • Haïfa

  • Yad Vashem

  • Oscar Olivier

  • Hébron

  • Dessins d’Anaïs Demont

  • Carnet de voyage

  • Peopolisation du politique

    Suivre l'enquête
  • ABCD de l’égalité

    Suivre l'enquête
  • Le master journalisme de Gennevilliers

    est un master de l’UCP

  • Raconter la vie de ses semblables

    «La vie des gens n’existe pas s’il n’y a pas de mots pour la dire»

    Par A. Raguin, Q. Battais

  • Encore une fois,

    Annie Ernaux peut écrire la vie.

    A.Demaison

  • HOMMAGE

  • Le feminisme n’a pas besoin d’étiquette

    Par F. Scarbonchi, G. Raoul

  • Le journalisme est radio

    Emission de radio – 2013-2014
    Medley réalisé dans le cadre des journées portes ouvertes

    visionner
  • Le Journalisme est Web

     

    visionner
  • TV

  • Radio

  • Presse

  • Le journalisme est TV

    Journaux Télévisés

    Encadrement

    Laurie Desorgher

    visionner
  • Le journalisme crée aussi des vocations de chercheurs

    Lors de leurs études dans le master de journalisme de l’UCP, les étudiants sont sensibilisés à la recherche en sciences sociales. Dans le cadre des cours « Connaissance du web » et « Médias et controverses » par exemple, leur sont présentées des enquêtes sur les usages du numérique, l’analyse des médias et de leur influence, le pluralisme de l’information sur internet. Ils sont incités à participer à des séminaires et à réaliser des interviews de chercheurs et de chercheuses. Si les enquêtes sociologiques et journalistiques n’ont pas les mêmes temporalités ni les mêmes méthodes, il n’en demeure pas moins que leurs approches peuvent parfois se croiser, notamment sur la pratique de l’entretien ou l’analyse de bases de données. Du « journalisme de précision » dans les années 1970 au « journalisme de données » aujourd’hui, ces croisements ont toujours existé. Certains étudiants décident ainsi, après leur cursus, de poursuivre en doctorat, à l’UCP ou ailleurs, le plus souvent dans l’analyse des médias, l’étude de l’évolution des pratiques journalistiques ou des usages du numérique.

     

    Romain Badouard -Maître de conférences en Sciences de l’information et de la communication – Université Paris II Panthéon-Assas.

  • Journalisme et recherche