Le port de Gennevilliers

Par Loïk Pertuiset

On passe à côté sans vraiment s’en rendre compte, en y jetant parfois un coup d’œil. Il faut dire qu’en empruntant la route qui longe le port du Gennevilliers, on a plus l’impression d’avoir affaire à une zone industrielle qu’à un véritable port au sens où on l’entend. Pas de marin, à première vue.

Pire, impossible d’apercevoir une goutte de la Seine pour se rincer l’œil.

Pourtant, c’est le premier port fluvial de France. Sûrement pas le plus charmant donc, mais le plus important, de par son emplacement stratégique, près de Paris, de la Défense, et d’une multitude d’autres ports. Le port de Gennevilliers, c’est une superficie de 400 hectares. 300 000 mètres carrésd’entrepôts. 20 millions de tonnes en transit chaque année. Et, le plus important, 8 000 emplois.
Ça valait bien le détour. Du coup, les étudiants du Master ont décidé de vous le faire découvrir, à l’occasion d’un atelier radio animé par Anne Brunel, journaliste de Radio France. A travers une émission compilant sept reportages, ils se sont intéressés à la vie du port, à ceux l’animent, en y travaillant tous les jours, à son histoire. Avec, pour conclure, un reportage en trois volets à bord même d’une péniche, en compagnie d’un « pousseur », ces matelots qui vivent à l’année sur leur bateau pour transporter des cargaisons aux quatre coins de la France.Cerise sur un gâteau dont vous pouvez vous délecter ci-dessus.