Youtube devient payant

Robert Kyncl, chef des affaires Youtube, annonce le lancement de Yotube Red en avant première à Los Angeles le 21 octobre 2015

Qui n’a pas déjà rêvé de sauter les pubs Youtube avant d’entamer la vidéo du chat qui joue du piano ? C’est désormais possible, du moins aux Etats-Unis, depuis le 28 octobre grâce à Youtube Red. Pour le prix d’un abonnement téléphonique mensuel 9.99 $, les internautes pourront désormais regarder leurs vidéos sans interruptions et télécharger leurs contenus pour les visionner hors ligne.

Considérées par beaucoup comme des parasites, les pubs qui ne durent pourtant que quelques secondes irritent. Un agacement bien compris par Wladimir Palant qui crée dès 2006 Adblock Plus. Ce logiciel bien connu des youtubers permet de bloquer la pub contenue sur le web. Plus encore, Adblock donne l’opportunité de choisir grâce à un filtre, « des Publicités Acceptables », sélectionnées au préalable par l’internaute. Selon leur site officiel, le fondateur d’AdBlock a déclaré  » Nous ne pensons pas que toutes les publicités soient mauvaises et nous savons qu’elles financent de nombreux sites Internet. »

Le business model de Youtube remis en question

Avec un milliard d’utilisateurs, Youtube est une mine d’or pour les publicitaires. Annonceurs et sponsors se bousculent à la porte des chaînes les plus populaires pour engranger le plus de vues possibles. Dès février 2015 la plateforme avait durci sa politique de placement de produit vis à vis des marques. Le géant du web chercherait-il à regagner son indépendance, face à des sponsors qui prennent de plus en plus de place ? Ceux qui en pâtissent le plus sont avant tout les youtubeurs, qui pour certains tirent leurs principaux revenus de leurs sponsors. C’est le cas des stars des tutos sur internet, comme Enjoy Phoenix, égérie de plusieurs marques de cosmétiques.

C’est bien le manque à gagner qui a poussé le site de partage de vidéo en ligne a créé Youtube Red. Loin devant nos Cyprien et Norman nationaux, le youtubeur le mieux payé de la planète (6,7 millions d’euros empoché en 2014), le suédois Felix Kjellberg, dît PewDiePie s’est exprimé sur le sujet sur sa page Tumblr. « Maintenant, il y a des questions restées sans réponse comme; Comment se fait-il que les youtubers ne soient pas payés pendant la période d’essai du mois de novembre ?A qui sont reversés les 10 dollars ? En valent-ils le coup ? « 

Vers un web tarifé

Prochaine étape, la création d’une plateforme musicale payant, « Youtube Key Music ». Un pas vers le streaming à l’image d’Apple Music lancé il y a peu. Avec une multitude de catégories de vidéo accessibles sur sa plateforme, Youtube cherche à concurrencer Netflix, Deeezer ou encore Spotify. Des espaces payants dès leur création, contrairement à Youtube. C’est le défis des prochaines années, faire accepter aux utilisateurs du web de payer pour un contenu livré gratuitement. Le groupe Alphabet (Google- Yoube) tente de rassurer et assure que le site restera libre d’accès pour le reste des non-premium.

Une reconversion qui paraît perdue d’avance. Selon un sondage Métro News, sur plus de 1400 votants, 94% des internautes ne sont pas favorable à une version payante de Youtube.

@Ndj_estelle