Le climat, nouvelle star des rédactions ?

par | 19 Sep,2020

Le 8 octobre se tenait la 2e édition de Médias en Seine, une occasion d’aborder les nouveaux enjeux pour les médias. Parmi eux, la question du traitement des sujets environnementaux.

Longtemps les discussions sur le climat étaient abstraites. Le climat représentait principalement un enjeu politique. Si les médias s’étaient jusque-là abstenus de traiter les sujets environnementaux ou l’avaient fait de manière relativement superficielle, ils ne peuvent désormais plus faire abstraction de ces questions depuis la prise de conscience citoyenne et scientifique.

Dominique Seux, directeur délégué de la rédaction des Echos l’affirme « les questions environnementales sont devenues des questions de business ». Dans la rédaction des Echos la direction et les journalistes pensent que le modèle économique doit connaître un changement, la question est de savoir jusqu’où. Pour les médias économiques tels que Les Echos ou le Financial Timesl’écologie, le changement climatique, sont des sujets qui vont occuper une place primordiale parce qu’ils « sont passionnants » et qu’il n’y a pour l’instant pas de solutions. « On est au début de quelque chose qui va nous changer beaucoup, mais on ne sait pas comment ni jusqu’où » l’affirme Dominique Seux.

Preuve que les sujets environnementaux prennent leur place dans les rédactions « beaucoup de reporters sont devenus des reporters sur le climat » explique Pilita Clark, rédactrice en chef adjointe du Financial Times. Ces journalistes risquent parfois leur vie pour enquêter. « Green Blood », une série d’enquêtes menée par une trentaine de médias – dont Le Monde en France – révèle que depuis 2009, au moins 13 journalistes auraient été tués parce qu’ils menaient des enquêtes sur des sujets environnementaux.

A France Télévision, le pari Hugo Clément

En 2018 France Télévision avait mené une consultation citoyenne pour savoir quel pourrait être le sujet que ses téléspectateurs voulaient voir en priorité. Une large majorité s’était prononcée pour l’écologie. Qu’à cela ne tienne, France Télévision a fait venir le jeune journaliste Hugo Clément, très impliqué sur les questions environnementales. Il sera cette année à la tête de quatre émissions de 90 minutes, un programme intitulé « Sur le Front ». L’enjeu de ce programme, traiter du changement climatique mais surtout de ceux qui se battent contre cette « nouvelle guerre mondiale ». L’idée pour France Télévision, rajeunir son public et occuper tous les formats. En plus des quatre émissions en prime, une quarantaine de vidéos inédites de 3 à 10 minutes seront diffusées sur la plateforme FranceTV Slash.

De son côté Hugo Clément se veut très clair, il est un journaliste engagé mais certainement pas un militant, l’objectif premier de ce programme, informer les téléspectateurs. Comme un certain Nicolas Hulot il y a quelques années, il semble aujourd’hui pour France Télévision le plus à même d’incarner ce combat écologique auprès du public.

Auteur/Autrice

  • Christelle Crouet lun. 9 sept. 2019 00:30 À moi Bonjour Bernadette, Voici la petite présentation que vous m'avez demandé. Je vous fais parvenir la photo le plus rapidement possible ! " Curieuse, observatrice, passionnée, dévorée par une insatiable envie de connaitre, de comprendre, je suis passionnée par le journalisme depuis mon adolescence. Après une licence d'Histoire et un Master 1 d'Histoire contemporaine à l'université Sorbonne Lettres j'aspire désormais à devenir journaliste. Passionnée par l'image, je m'intéresse tout naturellement au journalisme audiovisuel et au métier de JRI. Mon intérêt porte surtout sur les sujets de société, les sujets politiques. "