Kamaishi, Julia Maz-Loumides et Léo Sanmarty

Julia Maz Loumides et Léo Sanmarty

Dévastée en 2011 par le tsunami, Kamaishi se reconstruit autour de la Coupe du monde de rugby 2019. Une passion commune du ballon ovale et un stade bâti sur les ruines de deux écoles balayées par les vagues. Voici l’histoire de la renaissance de cette ville et de ces habitants autour du sport. 🇯🇵

Nous sommes partis, Léo Sanmarty et moi-même, Julia Maz-Loumides, au Japon durant 2 semaines, du 21 mai au 5 juin 2019, pour tourner notre deuxième documentaire. Cette fois, nous partions à l’autre bout du monde pour tenter de raconter la formidable histoire de Kamaishi dans un 26′. Cette histoire, nous l’avons découverte il y a un an, en juin 2018, dans un petit article perdu sur le web, sur un blog franco-japonais. Ce papier relatait brièvement le passé de cette ville. Nous l’avons lu, et nous sommes dit que Kamaishi valait un voyage de 16 h pour que nous rencontrions ses habitants, son stade et sa passion du rugby.

Sur place, nous avons eu la chance d’avoir Emily : une jeune femme anglo-japonaise employée par la ville pour la promotion des deux matchs de la Coupe du monde de rugby qui se dérouleraient à Kamaishi. Elle nous a permis de mener à bien nos interviews (eh oui, nous ne parlons pas japonais !) tout en traduisant les réponses. Nous avons donc pu nous entretenir avec le maire, le directeur de l’équipe de rugby locale, un des joueurs, l’entraîneur, des habitants et même deux employés œuvrant pour l’organisation des matchs.

 


« Au stade de la renaissance » est une aventure menée avec brio, un documentaire sensible, sincère,  qui remet nos pendules à l’heure. N’hésitez pas à soutenir cet excellent travail.

 

Découvrez à travers sa page facebook, les auteurs, le teaser, les articles, les plans du drone.